Pôle de données d’observation pour la recherche sur la biodiversité

L'infrastructure ECOSCOPE met en place un pôle de données d’observation pour la recherche sur la biodiversité pour en documenter et en comprendre l’état et la dynamique, les mécanismes sous-jacents et construire les scénarios du futur de la biodiversité. Il s’agit fournir un accès à des métadonnées et des jeux de données collectés dans le cadre de questions et missions scientifiques spécifiques et de favoriser leurs ré-usages pour la recherche et l'expertise.

La recherche française dispose de nombreux dispositifs d’observation, d’expérimentation et des collections qui gèrent depuis longtemps des milliers de données et abordent des facettes variées de la biodiversité. L’infrastructure ECOSCOPE se construit à partir de l’existant (réseaux, SOEREs, IRs, GEOBON, LifeWatch, GBIF).

Le rapprochement avec les pôles de données qui se mettent en place sur l’atmosphère, l’océan, la terre interne et les surfaces continentales permettra de renforcer les complémentarités entre les observations in-situ de la biodiversité et les observations depuis l'espace.

 

En pratique...

  1. Fournir à une large communauté utilisatrice un accès à des jeux de données qualifiés d’observation de la biodiversité à travers un portail de métadonnées, des outils et des produits spécifiques pour la recherche et l'expertise.
  2. Favoriser la complémentarité des observations de la biodiversité et l’interopérabilité des jeux de données à travers une réflexion sur un socle commun de variables mesurées, une harmonisation des systèmes d’informations.
  3. Participer à l'animation de la communauté de recherche sur la biodiversité dans le cadre de la FRB pour favoriser les synergies et la (ré)utilisation de données.

 

 

Documents
& Liens utiles

Site ministère de la Recherche

 



 

Complémentarités des observations

Pour comprendre les patrons et les processus de la biodiversité, il est nécessaire d’agréger et de coupler plusieurs types de données, collectées durant de longues périodes, bien structurées et harmonisées:

  • des variables caractérisant les espèces et les communautés (distribution, abondance, phénologie des espèces, chorologie…) avec d’autres variables biologiques (morphologie, régime alimentaire, génome, mode de reproduction, cycle de vie…) ;
  • des données environnementales (climat, azote, sols…) ;
  • et des données socio-économiques (pratiques agricoles, systèmes de production, gestion et sélection, densités de populations humaines, infrastructures…).

Vision intégrée de la biodiversité

ECOSCOPE s’inscrit dans une vision intégrée de la recherche sur la biodiversité avec:

  • la prise en compte tous les niveaux d’organisation de la biodiversité, de l’infra-spécifique à l’écosystème ;
  • l’intégration de différentes échelles spatio-temporelles et de données de nature complémentaires (biologiques, physiques, socio-économiques) ;
  • une coordination multi acteurs et un travail aux interfaces entre recherche académique, sciences participatives et filières socio-économiques ;
  • l’intégration du concept des Essential Biodiversity Variables (EBVs) proposé par GEO BON ;
  • une réflexion qui prend en compte l'ensemble du cycle de vie des données.