Pourquoi un portail national de métadonnées ?

Des informations précises et publiquement accessibles sur les jeux de données d'observation de la biodiversité contribuent à l'ouverture et à la ré-utilisation de ces données, dans le respect du droit et des personnes. Pour cela, il est nécessaire de décrire, caractériser et spécifier finement les informations hébergées dans les bases de données via les métadonnées.

Les métadonnées permettent:

  • De découvrir des jeux de données existants mais hétérogènes, dispersés, d’origines et d’échelles d'observation distinctes.
  • De comprendre le contexte et les méthodes de collecte, la qualité associée aux données.
  • De prendre connaissance des conditions d'accès et d'utilisation aux données et aux ressources associées, des personnes à contacter.

Le portail national de métadonnées ECOSCOPE répond à ce besoin et constitue la première étape du pôle de données d'observation de la biodiversité. Il complète et s’intègre dans le paysage des initiatives nationales et internationales qui favorisent l'ouverture et l'accès aux données. Il contribue ainsi aux efforts globaux pour rendre les données de recherche sur biodiversité plus accessibles pour les projets scientifiques, les synthèses et les indicateurs.

 

Accès et utilisation des métadonnées

L’accès et la consultation des métadonnées publiées sur le portail est libre. La diffusion des données est du ressort des observatoires de recherche en biodiversité. Une réflexion sur l’attribution d’une licence est en cours.

 

 

Que sont les métadonnées ?

Les métadonnées sont les informations sur les données. Elles contiennent l’information nécessaire pour utiliser efficacement et correctement les données, les comprendre et les interpréter. L’information utilisable in fine est la combinaison des données brutes et des métadonnées associées.

 



 

Le portail de métadonnées ECOSCOPE...

  • Un point nodal de diffusion des métadonnées et d'accès à des jeux de données lorsque cela est possible.
  • Un outil ouvert.
  • Un portail qui compose avec l'existant et favorise la circulation des métadonnées entre des systèmes d'information.
  • Une aide à la réalisation de l’état des lieux de l'observation pour la recherche sur la biodiversité.

 

Métadonnées et recherche

Les métadonnées présentent un intérêt pour les chercheurs qui se posent les questions...

  • "Comment structurer et trier ma base de données ?"
  • "Où sont les données pertinentes à analyser ?"
  • "Qui, quoi, comment les données ont-elles été collectées ?"
  • "Comment partager des données sans perdre (trop) d’information ?"
  • ou encore "Quelles sont la qualité et les conditions d’accès à des données qui m’intéressent à priori ?"

Quels intérêts ?

L’utilisation de métadonnées présente de nombreux avantages pour valoriser et pérenniser les jeux de données d'observation de la biodiversité, souvent hétérogènes dans leurs origines, formats et contenus.

Pourquoi documenter les métadonnées ?

Découvrir et valoriser

- rechercher et identifier de jeux de données
- publier et valoriser dans les « data paper »

(Ré)utiliser

- informer finement sur le contenu des jeux de données (quoi, comment, où, quand, qui, pourquoi)
- informersur les démarches qualité appliquée aux données
- indiquer des utilisations appropriées ou non
- réaliser de synthèses (semi)automatiques de données (Kepler...)

Pérenniser

- documenter le contexte de collecte et d’interprétation des données
- descrire la strucutration des données dans la base

Informer sur les conditions d’accès

- informer sur les conditions et formats de diffusion des ressources

Répondre aux requis législatifs et des bailleurs de fond

- être en conformité avec la directive INSPIRE
- mettre en place un plan de gestion des données
- réaliser une étape des politiques d’« open access »