EML & INSPIRE, bases du profil de métadonnées

Le profil de métadonnées du portail ECOSCOPE a été élaboré avec des responsables scientfiques d'observatoires de recherche sur la biodiversité et des experts dans le domaine des données. Il est basé sur le standard Ecological Metadata Language (EML) pour une caractérisation fine des jeux de données. Il est conforme aux requis de la directive INSPIRE.

L’EML a été développé pour décrire des informations générées dans le cadre de recherches en écologie et s’applique aux données d’observation et d’expérimentation. Ce standard intègre les requis de normes internationales et permet de décrire des données géo-référencées et de données non géo-référencées, les modes d'acquisition des données et la façon dont elles sont organisées dans le système d’information. L’EML utilise de format de fichier standard « eXtensibleMarkup Language » (XML) qui définit le contenu et la structure des métadonnées, permet le transfert (import/export) de métadonnées et les conversions entre formats.

 

 

Documents &
Liens utiles

En savoir + sur l'EML
Directive INSPIRE

 



 

Spécificités pour l'observation et la recherche sur la biodiversité

Le profil de métadonnées du portail ECOSCOPE comporte deux niveaux :

  • Niveau découverte et connaissance de l’existant : les métadonnées permettent de localiser les données recherchées.
  • Niveau exploration et compréhension fine de l’existant : les métadonnées permettent de savoir si les données peuvent convenir à l’analyse que l’on souhaite faire.

Ces niveaux sont complétés par des métadonnées qui rendent compte des spécificités de l'observations et de la recherche.

Spécificités

Avantages

Intégration du concept des « Essential Biodiversity Variables » (EBVs)

Identifier les correspondances potentielles entre jeux de données relevant de différents observatoires

Regroupent de catégories de descripteurs biologiques, environnementaux, socio-économiques

Focalisation sur les objectifs scientifiques, les thématiques étudiées et les méthodes employées

Comprendre finement le contexte de collecte des données

Intégration d’informations sur les collections et les conditions d’accès aux échantillons

Contribuer à la valorisation des ressources gérées par les observatoires

Compatibilité avec les systèmes nationaux et internationaux

Le profil de métadonnées ECOSCOPE tient compte des initiatives nationales et internationales en cours :

  • GeoSource / GeoCatalogue
  • Système d’Information sur la Nature et les Paysages (SINP)
  • wOrld oCEAN biOressources biotechnologies and Earth-systeM services (Oceanomics)
  • Réseau de Centres de Ressources Biologiques pour les animaux domestiques (CRB-Anim)
  • Réseau des Zones Ateliers (RZA)
  • Global Biodiversity Information Facility (GBIF)
  • Européan Biodiversity Observation Network (EU BON)
  • Long-Term Ecological Research Network (LTER)
  • Data Observation Network for Earth (DataONE)
  • Analyses et Expérimentations sur les Ecosystèmes – France (AnaEE-Fr) qui s’appuie sur les thésaurus et les ontologies pour le développement de bases de données dédiées aux sites naturels et aux équipements d’expérimentation écologique sur le long terme.

 



 

Quelques articles

San Gil I., et. al. (2011), Examples of ecological data synthesis driven by rich metadata, and practical guidelines to use the Ecological Metadata Language specification to this end. Int. J. Metadata, Semantics and Ontologies. doi>10.1504/IJMSO.2011.042489

Fegraus E. H., et. al. (2005), Maximizing the Value of Ecological Data with Structured Metadata: An Introduction to Ecological Metadata Language (EML) and Principles for Metadata Creation. Bulletin of the Ecological Society of America. http://dx.doi.org/10.1890/0012-9623(2005)86[158:MTVOED]2.0.CO;2

Michener W.K., et. al. (1997), Nongeospatial ecological metadata for the ecological sciences. Ecological Applications. 7(1): 330-342.